Anne-Laure Bonvalot, maitre de conférences à l’Université de Nîmes (France), hispaniste de formation, travaille sur les littératures d’Afrique de langue espagnole et portugaise et plus particulièrement sur la littérature équato-guinéenne. Elle était accompagnée de Mélibea Trifonia Obono, auteure équato-guinéenne, journaliste, politologue et chercheuse sur la question des femmes et du genre en Afrique. Les deux femmes de lettres ont échangés avec le public de Malabo le 18 mai 2017 à 18 heures, à la bibliothèque de l’Institut Français de Guinée Équatoriale, sur le thème de la Littérature équato-guinéenne et l’éco-féminisme.

Dans son dernier roman « La Bastarda » paru aux éditions Flores Raras, en octobre 2016, Mélibea Trifonia Obono, renvoie le lecteur à la question de l’éco-féminisme.