Artiste danseuse interprète née en France, Marion Alzieu débute par le hip-hop et le classique puis étudie la modern dance. À sa sortie de formation, elle intègre le Jasmin Vardimon Dance Company à Londres, et travaille au Royal Opera House, jusqu’en 2011. Toujours curieuse de nouvelles expériences, elle intègre en 2011, une formation professionnelle au CDC la Termitière à Ouagadougou. Elle y rencontre plusieurs chorégraphes africains. À son retour en France, Marion travaille pour la compagnie Mouvements Perpétuels dirigée par Salia Sanou. En 2012, elle intègre les compagnies d’Hervé Chaussard (Cie The Will Corporation) et d’Amala Dianor (Cie Faso Danse Théâtre).
Parallèlement à son statut d’interprète, elle cherche sa propre voie dans la chorégraphie. En 2013, elle crée le duo « En terre d’attente » pour le Festival FIFO (Burkina-Faso) dirigé par Irène Tassembedo puis le présente au Festival Off en Avignon en 2014. Elle crée sa deuxième pièce en 2014, le solo « Ceci n’est pas une femme blanche », qui reçoit plusieurs distinctions.

Propos de Marion Alzieu :
« L’identité nous est donnée malgré nous, dès la naissance et, peu à peu, nous revient. Ainsi on devient « je » pour façonner cette identité, la détourner, la détruire ou simplement l’accepter. Mais avons-nous réellement le pouvoir de choisir ? »

ATELIER DU 28 AVRIL A 7 MAI
RESTITUTION ET PRÉSENTATION DU SOLO « CECI N’EST PAS UNE FEMME BLANCHE »
SAMEDI 7 MAI – 20H