Du 16 janvier au 4 mars 2017, ce sera le temps d’une exposition de l’œuvre de Gaspar Goman à l’Institut Français de Malabo. Après 45 ans d’absence, le natif de Bioko, l’île qui l’a vue naître, revient à travers cette exposition qui présente 16 tableaux et dessins ainsi que des archives fournis par sa famille.  La peinture de Goman constitue par conséquent un évènement. Elle célèbre l’œuvre de celui que l’on peut considérer comme un des pères de la peinture en Guinée Équatoriale et en Afrique centrale.

L’exposition est conçue et réalisée par le CIPCA (Centre International pour le Patrimoine Culturel Africain) avec l’appui de l’Institut français de Yaoundé. Cet œuvre, qui reflète un univers très personnel et dense, est très peu connue en Afrique.

Cette exposition met l’accent sur la valeur patrimoniale de l’œuvre de Gaspar Gomán pour l’Afrique centrale. Une œuvre sensible et maîtrisée, qui puise dans les références artistiques occidentales à travers des modèles dans le domaine comme Gauguin, Picasso, Miro ou encore Mondrian. Elle célèbre l’homme africain, son destin, les cultures du continent et leur diversité.

Il s’agit également de poser quelques jalons pour l’interprétation de son œuvre. Pour cela, l’exposition des tableaux de Gomán sera accompagnée d’archives appartenant à la famille. Il s’agit des esquisses et des documents personnels. Les sculptures de l’art traditionnel de Gaspar Gomán traduisent ce qu’il a étudié durant toute sa carrière de créateur.