f9d2d4b974ac4a69-319d3C’est à travers une conférence-débat organisée à l’Institut Français de Malabo, jeudi 1er décembre 2016, que l’Ambassade de France, et l’ONUSIDA ont pris une part active à cette journée dédié non seulement aux personnes vivant avec le SIDA, mais aussi à la prévention et à la sensibilisation.

C’était en présence du conseiller de coopération de l’Ambassade de France et Directeur de l’ICEF de Malabo, Jean-François Bonnet, de la Représentante de l’ONUSIDA en Guinée Équatoriale, Jeanne Seck Ndeng, du Vice-ministre de la Santé et du Bien-être social, Praxedes Rabat Makambo, de la directrice du Magazine WAISO Librada Ela Asumu, de l’écrivaine et journaliste Anita Hichaicoto, et de Maximiliano Ona Avomo.

Tour à tour, les intervenants ont exprimés leur vision sur l’urgence d’une plus grande sensibilisation des jeunes à la nécessité de prévenir la maladie afin d’éviter les comportements à risque. Selon une estimation de l’ONUSIDA, le taux de prévalence est en nette évolution en Guinée Équatoriale. C’est donc fort de ce constat, que les échanges entre le public présent dans la salle, et les panéliste ont été très animés. Plusieurs sujets ont été abordés. Il s’agit entre autre : de la protection contre le SIDA, des modes de contamination, de l’éducation sexuelle, des chiffres du SIDA en Guinée Équatoriale, des idées reçues, du SIDA dans la société ou encore de la place du malade.